Cute slim female wearing stylish blue swimsuit comes into sea, enjoying summer vacation on Maldives island, joy and fun concept

Témoignage : comment profiter des vacances pendant ses règles.

Laissé par Marie, utilisatrice be’Cup !

Avant be’Cup, je devais être très organisée…

« Je dois être maudite mais il est très rare que mes règles ne tombent pas pendant mes vacances. A croire qu’elles n’attendent que ça pour arriver, les fourbes ! Après plusieurs expériences désagréables, j’ai donc décidé que désormais, je ne serais jamais prise au dépourvu. Par conséquent, que je sois censée ou non avoir mes règles, je prévois systématiquement des protections périodiques, dans ma valise qui part en soute mais aussi dans ma trousse de toilette que je garde sur moi, que ce soit dans le train, l’avion ou la voiture. Et pour être vraiment rassurée, le jour du départ je mets un protège-slip, « au cas où ». Dans cette trousse, également, toujours un paquet de kleenex – on ne sait jamais vraiment si l’on trouvera du papier hygiénique dans les toilettes des stations-services ou du train par exemple – ainsi que mon petit gel désinfectant hydro-alcoolique. Pour ne pas avoir peur d’être tachée ou pour ne pas abimer mes petites robes préférées, je prends toujours un ou deux pantalons fluides, sombres et confortables, ainsi que quelques tuniques ou blouses un peu longues. Ce sont mes meilleurs alliés ces jours-là. En cas de petite fuite, je sais que cela passera inaperçu. Et lorsque je sors pour la journée, je glisse l’un de ces pantalons dans mon sac, histoire de pouvoir me changer sur le pouce. En général, je n’en ai pas besoin, mais de savoir que j’ai une solution en cas de problème m’évite de stresser. Or le stress, c’est bien connu, aggrave les symptômes désagréables des règles.

 

Maintenant, tout est plus facile avec ma cup !

Depuis un an, je n’utilise presque plus jamais de tampons ou serviettes, je préfère en effet la coupe menstruelle, qui est à mon sens plus écologique et surtout qui ne nécessite pas d’être changée toutes les deux heures comme un tampon, on peut rester jusqu’à 8h avec notre coupe mentruelle. En cas de voyage d’une longue durée, en avion par exemple, on a beaucoup moins de stress, pas besoin de penser à prendre ses protections, la cup suffit ! Si vous n’avez pas de point d’eau pour la vider/rincer et stériliser sur de longues périodes, l’idéal est d’en avoir une seconde sur soi. Et l’immense intérêt de cette cup, c’est que l’on peut se baigner avec, rien ne sort, rien ne rentre, c’est beaucoup plus respectueux. Résultat, je ne suis plus privée de plage ces jours-là ! Restent les maux de ventre et la fatigue des premiers jours. J’ai remarqué que la marche me faisait du bien, donc en général je profite d’être en vacances pour faire une longue promenade, ça me change les idées et calme mes crampes. Et si jamais ça ne fonctionne pas, j’en prends mon parti, en appliquant une bouillotte sur mon ventre et en faisant la sieste. Après tout, les vacances sont aussi faites pour ça non ? »